Now Reading
Laetitia Lazerges alias @vert_cerise conjugue activité manuelle et histoire dans ses diy écolos

Laetitia Lazerges alias @vert_cerise conjugue activité manuelle et histoire dans ses diy écolos

Elle commence les DIY petite, avec sa maman qui organise des après-midis créatifs le mercredi. Laetitia Lazerges a tout juste la quarantaine, et plusieurs cordes à son arc. Elle est auteure, créatrice de contenus, photographe et styliste spécialisée dans les loisirs créatifs. Pour elle, les DIY écolos sont une manière d’apprendre de nouvelles façons de faire, elle argumente : « J’aime surtout cette sensation de fierté d’y parvenir, surtout après quelques difficultés. C’est l’effort réalisé qui donne à l’objet plus d’importance à mes yeux. Un objet fait main a une histoire et une valeur qu’aucune carte bleue ne peut acheter. » La réalisation dont elle est le plus fière ? Sans nul doute le petit meuble en cannage, réalisé à partir d’une étagère premier prix. Celle qu’elle partagera très bientôt ? Attention spoiler alert, une jolie table basse. En plus, Laetitia est une adepte du local : « Dernièrement, je suis allée à la scierie la plus proche de chez moi, pour choisir l’arbre qui composera la future table basse. Le meuble n’est pas encore réalisé, mais je l’aime déjà. »

Faire soi-même synonyme d’évasion

Fabriquer un objet de A à Z c’est la possibilité de le personnaliser selon ses goûts. Cela permet de « choisir les matériaux selon ses convictions, et d’avoir l’assurance qu’il est fabriqué dans de bonnes conditions. Une histoire se tisse au fil de sa conception : ce n’est plus seulement un meuble ou un objet, c’est une expérience et un parcours : celui d’une réussite, d’un travail et d’une persévérance (même si ce n’était pas simple) avec toutes les émotions qui l’accompagnent. » La spécialiste des DIY ajoute : « C’est une véritable joie de voir votre création finalisée. C’est une fierté quand on vous demande où vous avez trouvé cette merveille. ». Pour Laeticia, ce n’est pas simplement une activité créative, mais bel et bien un moment de déconnexion : « cela m’a tout d’abord permis d’avoir un moment dans ma journée où je pouvais débrancher mon cerveau en me concentrant sur mes mains. Créer était une cour de récréation, dans une vie où mon travail ne m’apportait aucune source de satisfaction durable. » Aujourd’hui, cette passionnée a réussi à en faire son métier. Il lui apporte chaque jour de la confiance en soi, des rencontres, mais pas que. Il l’aide à réduire son impact sur l’environnement, et lui permet d’avoir un intérieur unique et adapté à ses besoins.

Nul besoin d’être un expert pour se lancer dans les diy écolos

Les DIY peuvent être synonyme d’écologie car il n’encourage pas à la production. En revanche, si les fournitures sont en plastique et produites à l’autre bout de la planète, ce n’est pas l’idéal : “En faire un acte écologique c’est choisir des matériaux locaux, se renseigner sur les procédés pour éviter les colles, solvants et autres produits chimiques dangereux pour l’environnement ». Nul besoin de culpabiliser, car tout cela est un cheminement personnel, la professionnelle confirme : “Chacun fait en fonction de ses possibilités. Mais je suis convaincue que faire soi-même, c’est faire un pas vers un autre monde de consommation.” À chacun de faire de son mieux, et surtout de ne pas se décourager trop vite : “Personne ne naît avec un don pour quoi que ce soit. La seule chose dont je suis certaine, c’est que si vous n’essayez pas, vous n’y arriverez jamais !” Le premier essai ne sera peut-être pas à la hauteur de vos attentes, mais persévérez et les prochains essais seront plus réussis . Malcolm Gladwell a écrit un livre à ce sujet,  » La règle de 10 000 heures ». Selon lui, il faut 10 000 heures de pratique pour devenir un expert. Si on suit ce raisonnement, si vous ne vous lancez jamais, vous ne serez donc jamais un expert alors n’attendez pas, au boulot !

Son diy écolo préféré : le meuble revisité avec du cannage

Relooker une étagère en bois toute simple avec du cannage, pour créer une console dans le style bohème, voici ce que nous propose Laeticia dans ce DIY. 

Découvrez d'autres diy écolos

Une jarre relookée ou encore une suspension fabriquée à base de palmes naturelles séchées. Les deux influenceuses Margot Chayot et Christelle Rousselin nous partage leurs visions du DIY.

Chez Christelle Rousselin
Chez Margot Chayot
© 2021 My Green Cocoon. Tous droits réservés.