Now Reading
Canapé made in France : comment bien choisir ?

Canapé made in France : comment bien choisir ?

Opter pour un canapé fabriqué en France permet de lutter contre la pollution de notre intérieur, et de la planète. Et oui, l’allié du dimanche après-midi, de nos longues soirées d’hiver, de nos moments de chill devant Netflix a un impact direct sur notre santé. Les composés organiques volatils contenus dans le canapé ont des effets variables. Faisant partie intégrale de notre quotidien, ce meuble peut générer : gêne olfactive, maux de têtes, irritations, diminution de la capacité respiratoire. Les troubles engendrés par l’inhalation de ces substances dépendent de la concentration et de la durée d’exposition, mais aussi de la sensibilité des personnes. Les COV sont suspectés de favoriser ou d’aggraver l’allergie respiratoire ou l’asthme, en raison de leur caractère irritant. Les mousses des fauteuils et canapés sont composés d’un dérivé du pétrole : le polyester ou encore le polyuréthane. Les textiles utilisés pour les recouvrir sont quant à eux, du velours synthétique ou encore du coton, très polluants. Il est donc important de choisir des mousses, une structure, ou encore des textiles respectueux de l’environnement, et idéalement made in France.

Privilégier un canapé d'occasion chiné en France

Un canapé écolo, c’est un canapé qui dure longtemps : comment entretenir le vôtre ?

Le canapé le plus écologique est celui qui est déjà chez vous, puisque le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Pour cela, la première action est d’entretenir et de nettoyer son canapé. Et de le faire en respectant l’environnement et le meuble afin de ne pas en accélérer l’usure. De nombreux produits ménagers contiennent des COV, ce qui engendre une pollution chimique de notre intérieur.  Il est donc nécessaire de choisir des produits sains et écologiques. Pour le canapé en cuir, on peut utiliser une crème à la cire d’abeille bio. Le tissu du canapé est taché ? Pas de panique. La terre de Sommières est un produit naturel qu’il suffit de saupoudrer sur la tâche. Laissez agir quelques heures avant de frotter légèrement. Il existe également des sprays 100% naturels et détachants, faciles à trouver dans les magasins bio. Le canapé peut être sujet à de mauvaises odeurs. Auquel, le bicarbonate de soude, l’allié du ménage écolo, fait des miracles. Il n’y a qu’à le saupoudrer sur les tissus et laisser agir une heure avant d’aspirer la poudre.

Une seconde vie pour votre canapé : pourquoi pas adopter une nouvelle housse ?

Le canapé peut être marqué par l’usure du quotidien. Mais c’est un meuble auquel on peut porter une affection particulière, et en changer reste un budget. Pour éviter de le jeter, il existe plusieurs solutions. Faire appel à une tapissière d’ameublement pour changer le revêtement usé, comme Ligne Méridienne par exemple. Ou encore troquer votre ancienne housse contre une nouvelle. Le canapé paraîtra neuf, vous pourrez changer de style et la dépense associée est bon marché. Même si vous optez pour une housse de canapé dont le tissu n’est pas particulièrement écologique, conserver votre canapé existant est déjà un acte écolo. La majorité des grandes marques proposent des housses de canapé dans divers coloris. Une autre piste d’inspiration : le DIY de Misc Webzine, dans lequel elle relook complètement son canapé Ikéa vieillissant en changeant les pieds, les accoudoirs, et le revêtement des assises à retrouver dans notre articles 5 DIY canapé.

Chez Maisons du Monde

Chez La Redoute

Housse de canapé made in France en lin - 14 couleurs au choix
Housse de canapé made in France en lin - 14 couleurs au choix
Housse de canapé made in France en lin froissé - 11 couleurs au choix

Un sofa de designer ou une banquette vintage : comment acheter d’occasion français ?

Acheter un canapé d’occasion, même si celui-ci n’est pas éco-responsable en termes de matériaux, s’inscrit dans une démarche écologique. Faire cette acquisition évite en effet d’acheter du neuf, et donc limite les déchets générés lors de la fabrication d’un nouveau canapé. C’est une action de réutilisation de l’existant, à travers laquelle les petits budgets peuvent trouver une solution. Le canapé reste un meuble cher à l’achat, en le choisissant de seconde main, trouver un sofa à bas prix est possible. Pour réaliser cet achat, on peut se rendre sur les brocantes ou dans les vides greniers, ou encore opter pour la méthode 2.0, avec les plateformes en ligne comme Izidore, Selency, Le bon Coin… Les budgets plus importants trouveront également leur bonheur sur des sites spécialisés. Par exemple, on trouve le mythique et indémodable canapé Togo de Ligne Roset en seconde vie retapissés ou bien conservés.

Recyclage : comment se séparer de son canapé en bon terme ?

In fine, si le sofa qui a pris place dans le salon il y a plusieurs années, est démodé ; s’il ne s’accorde plus avec le reste de la décoration ou encore est vraiment abîmé : c’est le moment de changer. Oui, mais pas n’importe comment. La première solution, c’est de le donner ou le vendre sur des réseaux de seconde main ou à une association. Cela peut toujours dépanner une personne dans le besoin. S’il est vraiment dans un état pas possible, alors il est important de se débarrasser de votre canapé de manière responsable. Depuis quelques années, l’éco-organisme « Éco-mobilier », œuvre pour la collecte et le recyclage du mobilier usagé. Il suffit de déposer le canapé dans une benne et les matières qui le constituent seront triées et recyclées. Une belle façon de lui donner une seconde vie.

Opter pour un canapé de fabrication française

Les avantages d’acheter une assise made in France

L’avantage de choisir le savoir-faire français, c’est l’assurance du respect de la chaîne de production, et le soutien de l’activité économique française. Une fabrication locale assure un impact carbone lié au transport du produit fini moindre. La législation française étant plus exigeante que dans d’autres pays, qu’en Asie notamment, vous vous assurez également un produit moins nocif pour la santé. Des certifications comme NF Ameublement assurent également un produit de qualité, conçu pour durer longtemps.

Le sur-mesure fabriqué en France

Acheter un canapé fabriqué sur-mesure, même si les matières premières ne sont pas parfaitement écologiques, est une démarche plus durable que d’acheter en magasin de fast deco pour plusieurs raisons. Le canapé, qui certes a un certain coût, est fait pour vous, il est produit sur demande et limite ainsi les déchets liés à une surproduction. À cela, s’ajoute le fait que les canapés sur-mesure sont en général d’excellente qualité, utilisent des matières premières premiums qui dureront longtemps et seront fabriqués artisanalement et localement dans la plupart des cas. Vous pouvez d’ailleurs exiger que les matières premières utilisées soient les plus écologiques possibles (du lin français, une mousse française Oeko-Tex, de la laine…). Enfin, il est réalisé selon vos goûts et vos besoins : c’est un objet que vous avez pensé, aimé, allongeant ainsi potentiellement sa durée de vie, car vous risquez de ne pas avoir envie d’en changer tout de suite.

Une fabrication française n’est pas forcément écologique>

Le « made in France » ne garantit en rien que les matières premières utilisées sont locales, ni écoresponsables, ni saines. En revanche, le canapé est conçu, fabriqué ou assemblé en France. L’argument “made in France” est donc à utiliser à sa juste valeur, mais un canapé fabriqué en France, non-nocif, peut constituer un parti-pris adapté à vos contraintes. De nombreuses enseignes en proposent aujourd’hui, certains modèles à moins de 1000€. Camif propose des canapés de fabrication française, certains avec des mousses non-nocives. D’autres marques, telles que Maisons du Monde ou La Redoute se sont également mises à la fabrication de canapé français.

Retrouvez notre sélection en fin d’article et sur le shop.

Préférer des matériaux écologiques

Une structure de canapé en bois local et/ou issu de forêts éco-gérées

C’est l’idéal pour votre canapé. Le bois stocke le carbone et sa transformation nécessite moins d’énergie que les autres matériaux. On choisit de préférence une structure en bois local tracé. Sinon, pour choisir, différents labels existent afin de garantir la traçabilité du bois et sa qualité. Les labels PEFC et FSC sont des éco-certifications essentielles. Ils garantissent un bois issu d’une forêt gérée durablement, selon des méthodes écologiquement responsables, visant à lutter contre la déforestation et la destruction des forêts primaires.
Le bois aggloméré est à éviter. Sauf, s’il est garanti que les panneaux sont de classe E1, ou qu’ils sont assemblés sans formaldéhyde.
Mais le bois n’est pas le seul matériau éco-responsable. Le bambou est l’une des ressources les plus renouvelables de la planète. Sa croissance est extrêmement rapide. Cultivé sans engrais et sans pesticides, le bambou est 100% recyclable. Attention toutefois, celui-ci pousse majoritairement en Asie, alourdissant son impact carbone. Enfin, le canapé en osier, qui est une ressource locale, s’intégrera parfaitement dans votre intérieur.

Un rembourrage naturel ou en mousse non-toxique pour l’assise et les coussins

Les mousses doivent idéalement être garanties sans CFC. Ce qui signifie sans gaz fluorés, ces derniers contribuent à la dégradation de la couche d’ozone. Il existe des rembourrages en laine, des mousses végétales à base de soja, ou encore en latex naturel.
Les mousses à base de polyester ou de polyuréthane sont à éviter. Ces dérivés du pétrole sont de vrais nids polluants et nocifs pour la santé des habitants. Le label Certipur garantit une mousse polyuréthane en théorie sans danger pour la santé. Il limite l’émanation des composants organiques volatiles en trop grande quantité. Le label Oeko-Tex garantit également des mousses non-nocives.
En ce qui concerne le garnissage des coussins, le rembourrage en laine française est à favoriser. Le kapok, une fibre végétale 100% naturelle, commence à se faire une place également, mais celle-ci est en provenance de Malaisie.

Un revêtement éco-responsable et de qualité : cuir ou tissu ?

L’une ou l’autre des solutions peut s’avérer éco-responsable. Pour le textile, il est préférable d’opter pour des tissus en matières naturelles comme le lin ou le chanvre cultivés en France et tissés en Europe, non traités, ou labellisés Oeko-Tex. Les tissus sont généralement traités avec des composés toxiques, pour les rendre imperméables, anti-feu, ou encore anti-tâches.
Inconditionnel du canapé en cuir ? Polluant certes, il n’en est pas moins plus résistant dans le temps. La solution est de choisir un cuir issu du tannage végétal, à l’aide d’extraits de plantes. Les cuirs végétaux font également leur arrivée sur le marché, mais attention, ils ne sont pas tous résistants dans le temps. Enfin, soyez vigilants au “cuir vegan” puisqu’il peut s’agir d’un cuir végétal, mais aussi d’un cuir synthétique, dérivé du pétrole.

Trouver le canapé écoresponsable idéal demande d’identifier vos besoins et usages en amont, puis un peu de temps pour trouver celui qui répondra le mieux à vos contraintes propres : une banquette d’occasion, un sofa écolo, un canapé made in France

Notre sélection de canapés made in France et Europe

© 2021 My Green Cocoon. Tous droits réservés.